mercredi 8 avril 2009

Dragonball Evolution, dégénérescence...

J'ai craqué.
Comme bon nombre de personnes dans mon entourage, je n'ai pas tenu. Hadopi est passé, c'est plus l'heure de télécharger. Et puis de toute façon, une adaptation de Dragonball, ça se voit sur grand écran ! (enfin sur le papier c'est séduisant)

Réalisé par James Wong
Avec Justin Chatwin (La Guerre des Mondes, mais aussi SuperBabies: Baby Geniuses 2 ), ChowYun Fat (l'homme a plus de 100 films derrières lui, dont The Killer, City on fire et les Syndicat du Crime) et Emmy Rossun (elle a quand même tourné sous la direction de Mister CLint dans Mystic River !)
Ecrit par Ben Ramsey (l'acteur de Zarkorr the Invader, Cage Heat 3000 et Random Act of Violence. Déjà scénariste de Love and Bullet, Amour et balles de pistolet en français.)

Nous faisons partie de cette génération bénie qui a connu le Club Dorothée, cette génération bercée par les premiers dessins animés japonais, foin de Pokémon ou de Yu-gi-oh. Nous avions le droit a de vrai héros, des forts, des tatoués, du Nicky Larson, Albator, Olive et Tom et plus tard le mythique Sangoku dans Dragonball ! Qui n'a jamais essayé de se transformer en Supersayen dans la cour de récré, on a tous eu une carte DBZ en main et on a tous disserté sur la fusion la plus puissante de toutes (pour moi c'est Gogeta, Sangoku et Végéta, bordel !). C'est vous dire si c'est un monument auquel s'attaque James Wong, l'homme de destination finale 1 et 3 et TheOne.
Au vu du casting prévu et du pedigree de Wong, l'attente des fans n'était pas très forte. La déception n'en est pas moins profonde, il a été dit à l'antenne d'une excellente radio que le film risquait de violer votre enfance, c'est le cas.
On passe sur l'histoire, tant elle est simplette et n'a rien à voir avec le manga original. Le film s'appelle Dragonball Evolution et mise sur une remise au goût du jour de l'univers, résultat : c'est un ersatz sans aucune saveur, les personnages sont tellement loin des originaux qu'heureusement qu'ils ont conservé leurs nom originaux (dans le désordre parfois). Le héros est un banal teenager américain qui a des problèmes avec les filles, il est gaulé comme une crevette et a une gueule se pub pour un gel à fixation forte. Son maître, Tortue Géniale dans la version originale, n'est reconnaissable que grâce à sa chemise hawaïenne, alors que l'original porte barbe, lunettes de soleil, carapace de tortue sur le dos et est chauve. Des personnages aussi fondamentaux que Krilin, sont absent, les autres sont réduits à une ligne dans le scénario.
Pour le reste : tout est naze, les effets spéciaux semblent avoir 5 ans de retard et sont, pour certains, totalement gratuits, sans justification ni intérêt. Pour ce qui est de l'humour, il est déjà vu, et revu, et re-revu. Les actrices ont été prises pour leur physique avenant, et seulement pour ça.
Dragonball repousse les limites du ridicule pour atteindre le pathétique. Ces derniers temps les adaptations de BD avaient dépassé, avec succès, le stade de la simple transposition à l'écran, de l'envie de faire seulement du spectaculaire. Des films comme Dark Knight et Watchmen on mit en avant un scénario intelligent et complexe, mettant la spectacularité à son service. Dragonball vient de faire un grand pas en arrière : scénario inexistant, interprétation apathiques, effets spéciaux dépassés, maquillage du méchant digne d'un épisode de Buffy (ça tombe bien, James Marsters y jouait déjà le méchant, en 97...).
Les meilleurs pour la fin !
Amateurs de films de superhéros, allez plutôt voir Watchmen. Si vous aimez les héros de Bd, allez plutôt voir Watchmen. Si vous aimez les effets spéciaux impressionnants, allez voir Watchmen. Si vous voulez un film où ça castagne sec, allez plutôt voir Watchmen. Si vous êtes des fans absolus de Dragonball, n'allez pas le voir, ne donnez pas vos sous à la Fox pour qu'ils en refassent deux autres (c'est signé). Vous passerez un bien meilleur moment en visionnant la première adaptation qui date de 1989. Allez, cadeau :



Et surtout, surtout, tenez vous au courant de la déferlante qui va retourner tout Nantes fin mai, sur ce blog !

Prun' kicks asses !

4 commentaires:

theaterofthemind a dit…

C'était prévisible en même temps. Rien que la bande-annonce faisait déjà bien flipper.

Par contre, j'essaye d'aller voir Watchmen depuis sa sortie sans trouver le temps. Faut que j'y aille !

Korril a dit…

Et moi j'essaie de faire un post sur Watchmen depuis un moment !
Peut-être demain matin si tout va bien.

marine a dit…

ouiiiiiiiiiin! Moi aussi je voulais craquer et aller voir DragonBall! Mais là, je crois que mes derniers espoirs ont fondu... Je vais aller voir Watchmen. ^^

Korril a dit…

Plus j'y repense et plus je trouve ce film triste.
Marine, va voir Watchmen, c'est un choix tellement plus judicieux. Et un jour je trouverais le temps de vous écrire pourquoi.

http://www.wikio.fr Paperblog blogasty